8 mai 2015

Indécent de Colleen Hoover




Colleen Hoover
Éditions J'ai Lu
282 pages
2014

Synopsis :

Pour surmonter le brusque décès de son père, Laken, âgée de 18 ans, part s'installer avec sa mère et son frère dans le Michigan. Sa famille la considère comme un roc, mais en son for intérieur, elle est désespérée. Bientôt, une rencontre va tout changer : celle de Will, son voisin passionné de poésie, un être lumineux, patient et protecteur, qui partage beaucoup d'intérêt communs avec Laken, peut-être même trop…


Après un premier rendez-vous exceptionnel, le quotidien reprend ses droits et amène avec lui un obstacle infranchissable. Les circonstances auront-elles raison de leur attirance hors du commun ?




Ce que j'en pense

C'est Léa qui m'a conseillé de lire ce roman alors c'est avec de grandes attentes que je me suis lancée dedans. Et non sans regret ! L'histoire de Laken m'a beaucoup touché, la façon dont la vie s'acharne sur cette jeune fille et comment elle y fait face est tout bonnement admirable.

Le début de l'histoire est très rapide, les deux personnages principaux, Laken et Will, se rencontrent dès la septième page. Cela ne m'a pas dérangé car les introductions en longueur ne me captivent pas plus que ça. Laken est donc une jeune fille de 18 ans qui arrive avec sa mère et son petit frère de 9 ans dans un autre État des États-Unis. Ce déménagement fait suite au décès de son père auquel elle était très liée, alors autant dire qu'elle n'arrive pas dans sa nouvelle maison avec joie. Cependant dès les premiers instants elle fait la connaissance de Will, son voisin qui lui fait d'emblée perdre ses mots...

Will emmène Laken dès le lendemain dans un club pour lui faire découvrir sa passion : le slam. Leur rendez-vous se termine en apothéose et Laken se réjouit finalement de ce nouveau départ. Alors que leur histoire se déroule à merveille et m'a pour ma part complètement séduite, ils découvrent une semaine plus tard que leur relation est compromise et qu'ils ne peuvent donc pas pas être ensemble. L'écriture de Colleen Hoover concernant cette distance qui s'impose malgré eux est tellement réaliste que j'ai partagé la peine des deux personnages.

Au fil des semaines ils essaient tant bien que mal de s'éviter afin de ne pas succomber mais Will habite la maison en face de celle de Laken et son petit frère Caulder est devenu le meilleur ami de Kel, le petit frère de Laken. Les deux garçons passent la plupart de leur temps ensemble et les rencontres entre Will et Laken sont fréquentes même si elles sont brèves. Progressivement, ils deviennent amis (avec plein de guillemets car l'attirance entre les deux est toujours palpable) et Will est très présent aux côtés de Laken qui fait face à une nouvelle épreuve.

J'ai été en haleine tout du long de ce livre, attendant le dénouement avec impatience. J'ai vraiment partagé les ressentis de Laken qui se retrouve démunie face à une situation brutale. Et c'est surtout à travers le slam que le personnage de Will se livre. Le slam a très certainement une importance capitale dans ce roman et c'est dommage que le titre original (Slammed) n'est pas été conservé.

Je referme ce livre avec le sourire car tous les personnages sont apaisés. Le livre est un véritable parcours dans lequel chacun évolue à son rythme et la particularité de celui-ci est les paroles des Avett Brothers que l'auteure a placé au début de chaque paragraphe, elles sont bien choisies et suivent, elles aussi, une ascension. Ce roman raconte à merveille l'aboutissement poétique/philosophique que je souhaite à chacun.



« Ce n'est pas la mort qui t'a frappé Laken. C'est la vie. La vie est comme ça. Elle n'est pas facile. Elle est semée d’embûches. Tout le monde te le dira. »



Ma note:  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire